Photo industrielle ou Hôtel de Cromont ?

D’illustres personnages se sont succédés au 9 rue adet (ancien hôtel du marquis de Cromont) : le jardinier du roi Louis XV, puis la famille Dutuit (célèbres collectionneurs) et enfin la fabrique de piano de la famille Pleyel (Ignace le père et Camille le fils).

Famous people have lived at 9 rue Cadet (former mansion of the Marquis de Cromont): the gardener of King Louis XV, then the family Dutuit (famous collectors) and finally the piano factory of Pleyel’s family (Ignace, the father and his son Camille).

12 Comments

  • Détails 27 avril 2012 at 12 12 41 04414 Reply

    C’est bizarre cette inscription! Je ne connais pas du tout cette rue.

    • Sheily Parisienne 27 avril 2012 at 14 02 30 04304 Reply

      C’est juste en face du Grand Orient de France…

  • ODL 27 avril 2012 at 20 08 12 04124 Reply

    C’est ici que Chopin donna son premier concert parisien en 1832.

    • Sheily Parisienne 28 avril 2012 at 10 10 26 04264 Reply

      Très intéressant ! J’ignorais complètement !

  • Mathias 2 mai 2012 at 22 10 31 05315 Reply

    Oui !!!!!! Je la reconnais !!! 🙂
    Chanceuse ! Elle était ouverte pour toi !!!

    • Sheily Parisienne 2 mai 2012 at 22 10 34 05345 Reply

      Oui! Et en fait, j’ai trouvé que l’intérieur avait moins d’intérêt ;-)!

      • mathias 3 mai 2012 at 0 12 24 05245 Reply

        Ouf ! Alors, je n’ai rien raté finalement !!
        🙂

        • Sheily Parisienne 3 mai 2012 at 9 09 47 05475 Reply

          Non ;-)!

  • yvet anna 28 novembre 2012 at 9 09 17 111711 Reply

    It is very near to 5 Rue Cadet (which is now the Grand Orient) where my granparents had a very smal shop where they used to fix leather bags, Marocquinerie Schwartz…

    • Sheily Parisienne 28 novembre 2012 at 11 11 04 110411 Reply

      Excatly ! It is right opposite to the Grand Orient!

  • Jérome FERRI 28 décembre 2015 at 18 06 54 125412 Reply

    J’ajouterais que le 9, rue Cadet a hébergé pendant des décennies le studio photo Chevojon, successeur de Durandelle, d’où la plaque indiquant « Photo industrielle ».

Laisser un commentaire