Les Fers brisés : hommage au Général Alexandre Dumas, né esclave

Cette sculpture imposante et peu ordinaire a tant attiré mon attention que j’ai traversé la Place du Général-Catroux pour l’observer de plus près.

Intitulé « Fers », ce monument haut de 5 mètres, est l’œuvre de Driss Sans-Arcidet (dit Musée Khômbol). Constituée de deux bracelets d’esclaves de 2,5 tonnes chacun, elle fait référence à la vie du Général Alexandre Dumas. Le premier fer est ouvert, avec quelques maillons de chaîne attachés à la terre : il représente son enfance en esclavage. Le second est fermé mais sa chaîne s’élève vers le ciel : il symbolise l’âge adulte et la gloire en qualité de général de Napoléon Ier.

Ce fut pour moi une belle occasion de découvrir l’histoire du père et grand-père des écrivains Alexandre Dumas (Les Trois Mousquetaires) et Alexandre Dumas fils (La Dame aux Camélias).

This unusual and impressive sculpture has caught my eye as I crossed the Place du General-Catroux for a closer look.

Entitled « Irons », this monument of 5 meters high, is the work of Driss Sans Arcidet (aka Musée Khômbol ). It consists of two slave bracelets of 2.5 tons each, and refers to the life of General Alexandre Dumas. The first iron is opened, with a few chain links attached to the land: it represents his childhood in slavery. The second is closed but its chain rises to the sky: it symbolizes adulthood and glory as general.

For me it was a great opportunity to discover the history of the father and grandfather writers Alexandre Dumas (The Three Musketeers) and son Alexander Dumas (La Dame aux Camelias).

Comments are closed.