Le Dispensaire Jouye-Rouve-Taniès à l’abandon

Édifié en 1902 à l’angle des rues Stendhal et des Pyrénées par l’architecte Louis Bonnier, cet établissement soignait, comme le précise l’inscription sur son fronton, les maladies de la poitrine comme la tuberculose. Il est aujourd’hui abandonné et inscrit sur la liste des Protections de la Ville de Paris (PVP). Il fait partie intégrante du patrimoine parisien, ne peut pas être démoli et les armoiries des façades doivent être conservées.

Built in 1902 at the corner of rue Stendhal and rue des Pyrénées by the architect Louis Bonnier, this dispensary used to cure people suffering from pulmonary disease such as tuberculosis. Nowadays, it is abandonned and protected by the City of Paris. It is part of the city’s heritage and cannot be demolished.

Comments are closed.