Le Dispensaire Jouye-Rouve-Taniès à l’abandon

Édifié en 1902 à l’angle des rues Stendhal et des Pyrénées par l’architecte Louis Bonnier, cet établissement soignait, comme le précise l’inscription sur son fronton, les maladies de la poitrine comme la tuberculose. Il est aujourd’hui abandonné et inscrit sur la liste des Protections de la Ville de Paris (PVP). Il fait partie intégrante du patrimoine parisien, ne peut pas être démoli et les armoiries des façades doivent être conservées.

Built in 1902 at the corner of rue Stendhal and rue des Pyrénées by the architect Louis Bonnier, this dispensary used to cure people suffering from pulmonary disease such as tuberculosis. Nowadays, it is abandonned and protected by the City of Paris. It is part of the city’s heritage and cannot be demolished.

12 Comments

  • photderien 7 janvier 2012 at 19 07 32 01321 Reply

    C’est bien dommage que des lieux comme celui-ci restent abandonnés 🙁

    • Sheily Parisienne 8 janvier 2012 at 9 09 49 01491 Reply

      Je me souviens avoir lu quelque-part qu’il serait question d’une vague réhabilitation, mais rien de bien précis à ce jour.

  • Mathias 7 janvier 2012 at 22 10 22 01221 Reply

    Une honte de laisser un bâtiment comme ça à l’abandon !!

    • Sheily Parisienne 8 janvier 2012 at 9 09 50 01501 Reply

      Au moins, il est protégé, c’est toujours ça de gagner. Mais c’est d’autant plus rageant si on considère le manque de logements dans Paris.

  • Elisa 8 janvier 2012 at 14 02 42 01421 Reply

    C´est dommage Sheily
    Je te souhaite une agréable journée
    Amitiés
    Elisa, en Argentine et en vacances d´été

    • Sheily Parisienne 8 janvier 2012 at 14 02 51 01511 Reply

      Merci et bonnes vacances !

  • Surfanna 9 janvier 2012 at 15 03 49 01491 Reply

    C’est marrant, j’avais aussi admiré ce bâtiment il y a quelques années, en oubliant son nom. Et là je me rends compte qu’il porte le nom de Jouy-Rouve, un nom qui m’a paru bien étrange lorsque j’ai découvert la rue du même nom et ses 2 habitants mystérieux… la rue se trouve dans le 20e aussi, elle est perpendiculaire à la rue de Belleville.
    Tant mieux si le dispensaire est protégé ! J’aime particulièrement la rangée de fenêtres qui montent le long d’un escalier sans doute. Super original !

    • Sheily Parisienne 9 janvier 2012 at 18 06 10 01101 Reply

      Tiens, je ne connais ni la rue, ni l’histoire de ses deux habitants. Tu m’intrigues…! Je vais mener ma petite enquête !

  • Chuck 13 décembre 2012 at 21 09 57 125712 Reply

    J’ai mené ma petite enquête et je n’ai rien trouvai 🙁 🙁
    Bonne soirée

    • Sheily Parisienne 14 décembre 2012 at 9 09 25 122512 Reply

      Merci!

  • Déborah 14 juin 2014 at 23 11 57 06576 Reply

    Ce bâtiment n’est absolument pas abandonné ! C’était en travaux ces derniers mois mais c’est un service social qui est ouvert au usagers du 20ieme

    • Sheily Parisienne 15 juin 2014 at 8 08 04 06046 Reply

      A l’époque de la rédaction de l’article (janvier 2012), il était abandonné) !

Laisser un commentaire