Histoire du Géant Isoré

Qui a peur du Géant Isoré ? Peut-être vous, mais pas moi. Je me suis d’ailleurs risquée à le prendre sous tous les angles.

Il était une fois, au temps des rois (et des reines) du moyen âge, un géant nommé Isoré, roi de Coimbre en Portugal, haut comme trois bonhommes. Caché dans la forêt qui, à l’époque, venait jusqu’aux portes de Paris, il attendait qu’arrivent les pèlerins qui s’en allaient à Saint Jacques de Compostelle.

Il les effrayait, les détroussait, et parfois même les assassinait. Ces effroyables méfaits arrivèrent aux oreilles du roi. Celui-ci convoqua ses meilleurs chevaliers. Tous furent défaits par le terrible géant. Le roi envoya chercher le preux Guillaume d’Orange qui vivait en ermitte dans les montagnes cévenoles.

A l’issue d’un combat féroce, Guillaume réussit à décapiter le géant. Mais Isoré était si grand et si lourd, que la population décida de l’enterrer sur place. Le lieu donna la rue de la Tombe Isoré, qui, avec le temps, devint la rue de la Tombe Issoire.

La sculpture de Corinne Béoust, installée le 28 avril 2007, a été réalisée dans le cadre d’un projet pédagogique à l’initiative de l’écolle maternelle de la Tombe Issoire, des conseils de quartier et de la mairie du 14ème arrondissement de Paris.

 

Comments are closed.