Gregos est vert de rage dans la rue d’Aboukir